L'or brille-t-il mieux en Espéranto?

(le paragraphe ci-dessous n'est autre que le 7ème paragraphe dans la partie
1.8.1 « L'hypothèse Sapir-Whorf »
du sommaire de la page
http://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_linguistique)

Pour illustrer l'influence de la précision des langues sur la qualité de la pensée, prenons un exemple concret : « Tout ce qui brille n'est pas or ». Cette phrase est souvent utilisée par les professeurs de mathématiques pour introduire la logique du premier ordre et en montrer l'utilité. Si l'on traduit la phrase de départ dans une langue où la négation se met devant le mot concerné, la difficulté disparaît. C'est le cas en espéranto. Dans cette langue, la phrase de départ, traduite littéralement, est « Ĉio kio brilas ne estas oro ». Cela peut se comprendre comme : « Parmi tout ce qui brille, il n'y a rien qui soit de l'or ». On voit immédiatement que ce n'est pas vrai.
En revanche, si l'on déplace la négation en début de phrase, on obtient :

« Ne ĉio kio brilas estas oro ». 

L'espéranto permet de mettre la négation « Ne » devant le mot « ĉio » signifiant « tout » au début de la phrase, et non devant « estas oro » signifiant « est or », alors que le français ne le permet pas. On en déduit donc que la phrase « Tout ce qui brille n'est pas or » est la négation de « Tout ce qui brille est de l'or ». Le prédicat correspondant est donc « ¬ (brille ⇒ or) ».

… ou « (brille ⇏ or) » ajouterais-je, sans oublier que l'or brille (or ⇒ brille).

Le symbole logique
« ¬ » signifie la négation « pas »
« ⇒ » signifie « implique »
« ⇏ » signifie « n'implique pas ».

Quand je dis « Tout ce qui brille n'est pas or »,
c'est faux car mon alliance brille ET est en or, en revanche,
celle de ma cousine brille ET n'est pas en or mais en platine et cela me contrarie de ne pas pouvoir résumer tout cela comme je le pense, à savoir « brille ⇏ or » (brille n'implique pas or). Chez nous, toutes les alliances brillantes ne sont pas nécessairement en or.

« Tout ce qui brille n'est pas nécessairement en or ».

Si je le dis comme ceci « la brillance n'implique pas l'or », me comprendra-t-on ?
Et si j'explique que « le brillant d'un objet n'implique pas que cet objet soit en or » ne me reprochera-t-on pas d'ajouter ŕ la longueur de mon langage une correction explicite que le francophone juge implicite et inutile?

En Espéranto, la correction ne coûte pas un mot de plus.

7/04/2016 Gilbert Lemaître