Yves a réduit fortement : son texte comportait 30 lignes. Après les corrections de Gilbert, il y en avait 5 fois plus. Ce que Gilbert a ajouté est super-intéressant du point de vue technique, mais la technique n'intéresse en général pas les gens.
D'accord

Définitions : voir à la fin de cette page (c'est une excellente idée).

0. Résumé: Esperilo est un "amas" de mots issus de l'Esperanto et un robot informatique agissant aveuglément conformément à cet amas.

0. 1. Son inventeur se nomme Gilbert Lemaître.

0. 2. L'idée qui le guide dans son travail méticuleux est de fournir à l'humanité un
e langue auxiliaire commune (l'amas ou la langue d'Esperilo) qui soit enfin véritablement unique
0. 3.
Esperilo permet à chaque auteur d'un texte, livre, pièce de théâtre, article de journal, etc. de contrôler si la traduction qu'un traducteur en a faite est correcte et permet à chaque lecteur d'un texte, livre etc. de comprendre la pensée exacte de l'auteur.
0. 4. Ceci se base sur un axiome (vérité très simplement admise par tous): "Une pensée peut être exprimée dans n'importe quelle langue, et inversement une langue peut exprimer n'importe quelle pensée". C'est l'unique axiome sur lequel repose le système Esperilo. Les tests à venir confirmeront vraisemblablement qu'il est suffisant pour soutenir théoriquement tout le système.

1. Comment ça fonctionne?

1. 1. l'auteur exprime sa pensée (ou en provoque l'écriture) dans un texte écrit dans la langue d'Esperilo (par les mots de l'amas dans sa première colonne).

1. 2. il contrôle que la traduction dans la langue d'Esperilo est exactement le reflet de sa pensée grâce à Esperilo: en cliquant sur chaque mot du texte dans la langue d'Esperilo, Esperilo lui donne le ou les sens précis dans sa langue (celle de l'auteur)
1. 3. il corrige ou demande au traducteur de corriger le texte dans
la langue d'Esperilo jusqu'à ce qu'il soit correct
1. 4. le texte dans
la langue d'Esperilo peut alors être non pas "traduit dans" mais "transduit vers" toutes les langues du monde qui auront été introduites dans le système Esperilo, sans erreur grâce à fiabilité absolue que permet le travail du robot informatique d'Esperilo. Celui-ci ne peut trahir puisqu'il ne traduit pas : il ne fait que copier, caractère par caractère, ce que les lexicographes ont mis dans l'amas.

Cela peut sembler magique et pourtant, cela fonctionne!

2. Comment Gilbert, tout seul, a-t-il contribué à cet outil?

2. 1. il est parti du dictionnaire Waringhien informatisé Esperanto - Français (qui est
, avec l'autorisation de son propriétaire SAT, maintenu sur Internet et qui y est amélioré par les remarques des internautes)
2. 2. il en a fait un "amas" de mots Esperanto découpés par des signes informatiques simples qui permettent au robot informatique de savoir quel sens donner. À chaque mot correspond une ou plusieurs traductions françaises.

Exemple: le mot Esperanto "malsuprenkliniĝi" se trouve non modifié mais scindé comme ceci: "mal¨suprᴱeᴱn¨klinᴵiĝᴵi" et après que le lecteur aura compris son sens par la transdéduction de chacunes de ses parties, ce mot, éventuellement, est traduit en "se pencher".

Autre exemple: le mot Esperanto "malfortika" est modifié en "mal¨fortikᴬa" et traduit en plusieurs sens: 1. "peu solide, branlant" 2. "délabré (։organisme)" 3. "débile, malingre".
2. 3. il a développé un programme d'ordinateur qui tourne sur un simple navigateur (Firefox, Internet Explorer ...) et permet de réaliser ce qui est expliqué plus haut au point 1. 2.

En fait Gilbert n'a développé que l'amas et le robot. Le robot re-crée des pages HTML en y ajoutant des annotations.

Un navigateur lit simplement ces pages re-créées et les affiche lisiblement par un grand nombre de téléphones intelligents, smartphones, tablettes et ordinateurs de toutes marques et de toutes puissances, des plus petits aux plus grands. Le prototype actuel est compatible avec suffisament de systèmes existants (Windows, IOS, Unix, Apple, Androide, Samsung, Nokia, etc...) pour qu'on puisse penser que les pages créées par Esperilo resteront lisibles sur tous les dispositifs d'affichages futurs de l'informatique.


3. Que reste-t-il à faire?

C'est toi le patron, mais je te recommande de supprimer les points 3.2 et 3,3 ci-dessous car il reste bien plus à faire... QUOI donc ? Peux-tu préciser Gilbert ?
D'accord  mais c'est impossible ici : il s'agit de terminer le point E de la page http://esperilo.be/version2/!/!mag!000.htm
et ensuite il faudrait résumer ici la bonne trentaine de lignes des points F à R qui suivent dans la page ci-dessus... !
Le point E n'est qu'à moitié fait !
Nous ne pouvons rien montrer de réalisé de la version 2.

Seule la version 1 est montrable (avec la souris, dans la version 0, avec les annotations dans les versions 1 et 1c (avec cadre).

Ce que le couple Waringhien - Lemaître a fait pour le Français, d'autres lexicographes le feront pour l'Anglais, l'Espagnol, l'Allemand, et pour toutes les langues du monde sur la base de la même et unique langue d'Esperilo ?.


3. 2. développer un programme ou une application qui permettra, directement sur Internet, de taper (ou télécharger) le texte en ???Esperanto ??? ou dans la langue d'Esperilo ? et de voir dans toutes les langues du monde le sens précis de chaque mot (par "transdéduction").
3. 3. développer un programme ou une application qui traduira ("transduira") le texte en ???Esperanto ???
ou dans la langue d'Esperilo ? dans toutes les langues.

-------------------

Définitions :

Amas : ensemble de mots issus de l'Esperanto et scindés par des séparateurs : ex : malsuprenkliniĝi" devient dans l'amas : "mal¨suprᴱeᴱn¨klinᴵiĝᴵi" et comportant, en deuxième colonne, des traductions élémentaires de chaque radical dans une seule autre langue. Il existera à terme autant d'« amas » que de langues sur terre. 

Esperanto : langue inventée par LL. Zamenhof et théoriquement inchangée mais pratiquement augmentée par les espérantistes.

Esperilo est un système comprenant un "amas" et un robot informatique agissant aveuglément conformément à cet amas.

Langue auxiliaire commune : est en fait la première colonne de l'amas, c'est à dire ce qui, dans chaque ligne, précède le symbole ( : ).

Langue d'Esperilo : synonyme de Langue auxiliaire commune